Exoplatform

Forces

  • Large couverture fonctionnelle (portail, collaboaratif, social, gestion de contenu web, gestion documentaire)
  • Facilité d'usage et de mise en place
  • Partenariat fort avec RedHat
  • Respect des standards: CMIS, Webdav, OAuth, JCR 170, JSR 286

Faiblesses

  • Absence d'un module capture
  • Module administration assez basique
  • Peu de connecteurs vers des solutions tierces: ERP/CRM/BI,...
  • Réseau d'intégrateurs encore assez peu développé

Philosophie du produit

Démarrant en 2002 en tant que projet open source, eXo offrait le premier container de portlets Java du marché. Le projet est ensuite porté par son éditeur français eXoPlatform, dès 2003. A l'origine spécialisé dans les technologies de portail, eXo élargit aujourd'hui son offre en tant que suite de travail collaboratif. La solution, assez complète, couvre l'essentiel des besoins d'une entreprise en termes de communication et de partage des connaissances à travers :

  • la suite ECM pour gérer le cycle de vie des contenus
  • la suite collaborative et la suite knowledge pour les besoins de communication et d'organisation des processus collaboratifs.
  • la portail et le WebOS pour trouver et partager l'information utile via une interface intuitive

Depuis 2009, ExoPlatform a sortit une nouvelle version de son portail, nommée GateIn, en collaboration avec JBoss, qui se veut être la première pierre des futurs produits de portail d'entreprise Exo-Redhat.

En image


Exoplatform a su élargir son offre très rapidement pour couvrir des besoins assez variés : portail, collaboratif, social, gestion documentaire, et gestion des processus métier. Se positionnant ainsi comme un acteur clé dans le domaine ECM mais aussi comme une alternative sérieuse aux pures players RSE qui ne répondent pas aux besoins de gestion de documents et de processus.

Les commentaires sont fermés.

Réagissez dans la communauté