Type: Plateforme Généraliste

Évaluation : 02/2020

Philosophie du produit

Dans Office 365, l’analyse de OneDrive est difficilement dissociable de celle de Sharepoint, et de OneNote. La concurrence (Box, Dropbox, …) a d’ailleurs une offre très comparable pour partager les documents, les mettre en valeur dans des sites, et prendre des notes de manière collaborative (Dropbox Paper, Box Notes). OneDrive est utilisé au niveau personnel pour ses document de travail, et facilement ouvrable à la collaboration. Sharepoint et OneNote viendront compléter l’usage.

On y retrouvera bien sûr la suite Office Online pour la coproduction de documents, et les fonctions classiques de partage en interne ou à l’externe. Automatiquement, les documents partagés dans les sites Sharepoint sont accessibles dans le “drive”, et peuvent ainsi être synchronisés sur le poste de travail si besoin. Pour collaborer sur du contenu pur, et pour sa productivité personnelle, OneNote est proposé. On y retrouve le bandeau Office qui offre ne nombreuses possibilités de mise en forme, on pourra y créer des templates, et organisation ses notes en sections et en page. En fait, OneNote pourra faire office de Wiki quand il est utilisé de manière collaborative, avec l’avantage de proposer un client lourd.

Sharepoint Online, de son côté, pourra difficilement motoriser un usage d’intranet mais offre de belles possibilités pour la mise en place d’espaces projet et d’équipe. On peut y activer les modules fonctionnels souhaités, créer des pages entièrement personnalisées, notamment à l’accueil pour y remonter des contenus Office ou externes via les intégrations. Il saura bien sûr gérer les documents sans forcément avoir besoin de OneDrive, et quelques fonctions conversationnelles sont proposées. Sharepoint peu servir de point d’entrée à l’information pour les équipes et l’organisation, mais peine à agréger le contenu de la suite Office 365. Très souvent, on lui préférera des solutions tierces bien connectées à la suite

Éléments différenciateurs